Sign in / Join
Fossil

Pourquoi Google a-t-il racheté une partie de Fossil ?

Les montres connectées n’ont pas été la révolution qu’Apple espérait sans doute lorsque la marque à la pomme a lancé le premier modèle du genre. Cependant, elles se sont imposées, petit à petit, comme un gadget jamais indispensable, mais apprécié. Voilà sans doute pourquoi de nombreux constructeurs se positionnent sur le marché et pourquoi Google a décidé de racheter une partie de la marque Fossil.

Fossil vend ses technologies

En réalité, l’entreprise Fossil n’a pas vendu son capital à Google, loin de là. La marque de montres a beau être en difficulté financière depuis quelque temps, elle a réaffirmé sa volonté de se positionner fortement sur le marché des montres connectées et de perdurer dans cette direction. Google n’a donc pas pu racheter une partie du capital de Fossil.

A lire en complément : Trouvez un appareil photo Polaroïd en quelques clics

Fossil a donc simplement vendu une partie des propriétés intellectuelles dont l’entreprise dispose et qui concernent, fort probablement, les montres connectées. Google a racheté ces brevets pour 50 millions de dollars, mais n’a pas du tout communiqué au sujet de ses intentions et des objectifs qu’allait servir une telle décision.

Un achat mystérieux

Les sites d’informations high-tech, comme digitechnologie, ont l’habitude de ce genre de nouvelles. Un site comme celui-ci doit être réactif pour présenter les actualités les plus fraîches possible à ses lecteurs tout en proposant un point de vue intéressant et une analyse exigeante. L’équipe de rédaction d’un site de ce genre a donc l’habitude de ce genre de nouvelles et elles sont nombreuses dans le monde du high-tech.

A découvrir également : Comprendre le réseau du futur 5G en 5 questions essentielles

Pourtant, il faut bien admettre que face à l’absence de précisions de la part de Google, personne n’est vraiment capable de déterminer quels sont les objectifs précis de l’entreprise lorsqu’elle rachète ces technologies. Sans doute souhaite-t-elle développer ses propres modèles de montres, mais il est impossible de savoir si elle souhaite seulement se positionner sur le marché ou si elle étudie la concurrence pour proposer un produit très innovant.

Un achat qui pourrait servir à Android

Si l’hypothèse la plus évidente reste que l’entreprise a acheté ces technologies pour créer des montres, il est également très probable qu’elle utilise d’abord ces technologies pour améliorer Android et les différents services proposés par l’OS le plus utilisé à travers le monde entier.

Effectivement, les objets connectés sont de plus en plus nombreux et s’y adapter représente un enjeu considérable pour les OS, surtout Android qui propose un programme que les constructeurs peuvent utiliser ou modifier. Tout ceci ne servira donc peut-être qu’à améliorer Android et il n’y aura alors jamais de montre Google.

Les implications pour le marché des montres connectées

Le marché des montres connectées est en pleine expansion et cela ne devrait pas s’arrêter de sitôt. Avec l’achat d’une partie de Fossil, Google entre dans la danse et pourrait bien secouer le marché.

Effectivement, il y a actuellement deux grands acteurs qui se partagent le marché : Apple avec son Apple Watch et Samsung avec sa Galaxy Watch. Mais l’arrivée de Google pourrait changer la donne. Le géant américain possède déjà un écosystème solide grâce à Android, ce qui lui permettrait d’intégrer facilement une montre connectée à cet univers.

Les technologies acquises auprès de Fossil pourraient aider Google à créer une montre plus performante que celles proposées par ses concurrents directs. Les consommateurs recherchent des objets connectés pratiques et efficaces, dont l’autonomie constitue un critère important. Si Google parvient à trouver la solution pour créer une montre avec une excellente autonomie de batterie tout en offrant des fonctionnalités avancées comparables voire supérieures aux deux autres marques principales sur le marché, alors elle pourrait véritablement perturber celui-ci.

Pensez à bien examiner attentivement les prix pratiqués pour ces différents produits. La Galaxy Watch peut coûter jusqu’à 400 euros, tandis que l’Apple Watch dépasse largement cette barre symbolique selon la version choisie. Dès lors, quel sera le positionnement tarifaire choisi par Google ? Cela aura incontestablement un impact certain quant au succès commercial qu’elle rencontrera face à ses challengers historiques.

Les possibles applications de la technologie acquise par Google

L’acquisition de Fossil par Google pourrait aussi lui permettre d’étendre ses activités vers de nouveaux horizons. La technologie acquise auprès du groupe américain n’est pas seulement limitée aux montres connectées, elle peut être utilisée dans une grande variété de dispositifs IoT (Internet of Things) ou objets connectés.

Il est donc envisageable que Google utilise cette technologie pour créer des produits innovants qui s’intègreraient parfaitement à l’écosystème Android existant. On pourrait ainsi imaginer des bracelets intelligents capables de suivre les données biométriques d’une personne et de les partager avec son smartphone Android, un peu comme le fait déjà Fitbit.

Les applications sont multiples : cela pourrait aller jusqu’à la conception d’un assistant vocal portatif, capable non seulement d’aider l’utilisateur à réaliser différentes tâches, mais aussi capable de détecter certains changements physiologiques chez ce dernier. Cela constituerait alors une véritable avancée en termes scientifiques et médicales.

Google a toujours cherché à se diversifier, notamment grâce à son laboratoire X dédié au développement de technologies futuristes telles que les voitures autonomes hors normes. Avec cet achat stratégique auprès de Fossil, il semble que Google continue sur cette voie en considérant les possibilités offertes pour élargir encore plus son champ opérationnel.

En définitive, la décision prise par Google pour racheter une partie du capital social de Fossil ne doit pas être sous-estimée, tant elle reflète sa volonté claire de s’imposer comme l’un des acteurs majeurs sur le marché des objets connectés. La technologie acquise auprès de Fossil pourrait jouer un rôle crucial pour améliorer ses produits existants et en créer de nouveaux, ce qui devrait faire trembler la concurrence dans les prochaines choses à venir.