Sign in / Join

Économie circulaire : quel rôle joue le secteur de la high-tech ?

L'économie circulaire vise plusieurs objectifs, à savoir la préservation de l'environnement et des ressources non renouvelables, la réduction des déchets, la préservation de la santé et la création d'emplois durables. Elle vise à l'amélioration de la croissance économique et au développement durable. Cela passe par la production de biens et services écologiques et par la réduction de la consommation des matières premières. Le secteur de la high-tech, qui est en perpétuelle évolution, a un grand rôle à jouer dans ce modèle économique. Le but est de tendre vers une utilisation optimum des ressources et la fabrication de produits sobres, réparables et réutilisables.

Pourquoi le secteur de la high-tech doit-il se montrer plus durable ?

La pollution est à l'origine de la dégradation de l'environnement par l'émission de déchets et substances chimiques provenant de l'industrie. Le secteur high-tech a une image d'industrie peu polluante et préservant l'environnement. Cependant, il s'agit d'une fausse croyance véhiculée par certains médias. L'industrie de la high-tech nuit gravement à l'environnement. La fabrication et l'utilisation de produits technologiques consomment énormément d'énergie et émettent des gaz à effet de serre. Un smartphone a par exemple une durée de vie de 5 ans et génère environ 79 kilogrammes de CO2 au cours de ces 5 années.

Lire également : Comparatif : les meilleurs claviers sans fil du marché

Ce seul téléphone est composé de 60 métaux différents dont l'extraction et la transformation agissent sur l'environnement. L'impact du web sur la planète est estimé à 200 kilogrammes de CO2 par personne et par an. L'utilisation du web nécessite aussi l'utilisation d'une grande quantité d'eau estimée à 3000 litres par an. Tout cela a pour conséquence la diminution des ressources naturelles qui en est la répercussion directe.

La fabrication génère aussi des déchets dont approximativement 60 % d'entre eux ne sont pas recyclés. De plus, des milliers d'appareils en fin de vie ne sont pas recyclés et sont rejetés dans la nature. Il s'ensuit une forte empreinte environnementale du numérique qui est estimée à près de 75 % selon un rapport de l'ONU. En plus de l'émission de gaz à effet de serre, nous pouvons noter la forte consommation d'énergie et l'impact sur la biodiversité. Une industrie durable semble être la solution à ce problème. Le secteur high-tech devrait tendre vers une industrie verte peu énergivore et générant peu de déchets.

A découvrir également : Maintenance : savoir agir au bon moment

téléphone d'occasion

Le marché de l'occasion et le secteur de la téléphonie

Comme on peut le voir sur le site www.vigusb.fr, certains professionnels proposent des téléphones d'occasion qui ont été reconditionnés. En effet, l'évolution technologique et la forte demande en téléphonie mobile ont contribué à la réduction de la durée de vie du téléphone portable. Les anciens appareils étaient prévus pour une durée d'utilisation de 5 ans, mais les nouveaux appareils ne vont pas au-delà de 2 ans. Cela a une incidence financière, car les appareils issus de la dernière technologie coûtent excessivement cher.

Cela a favorisé l'émergence du marché de l'occasion avec la création de nombreuses entreprises spécialisées dans le domaine. Les téléphones d'occasion sont achetés auprès des particuliers et auprès des opérateurs mobiles. Ces appareils sont testés et reconditionnés avant d'être remis en vente. Ce secteur est une alternative plus que rentable pour les particuliers et les professionnels qui s'inscrivent dans une démarche écologique. Le reconditionnement des téléphones permet de limiter la production de nouveaux appareils qui coûtent cher à l'environnement.

Cela permet aussi aux consommateurs de faire des économies tout en réduisant leur empreinte carbone. La plupart des appareils d'occasion sont vendus avec des garanties allant jusqu'à un an. Ils ont les mêmes caractéristiques et les mêmes fonctionnalités que ceux que vous achetez neufs dans les magasins. La différence est que les appareils d'occasion ont déjà été utilisés et revendus pour de multiples raisons : écran fissuré, un défaut de fabrication, un problème de logiciel, etc. Tous ces défauts et dysfonctionnements sont corrigés avant que le smartphone ne soit remis sur le marché.

Comment participer à ce mouvement circulaire ?

Vous voulez prendre part au mouvement circulaire et contribuer à réduire votre empreinte carbone ? Voici quelques astuces que vous pouvez observer. Pour commencer, lorsque votre téléphone tombera en panne, pensez à le faire réparer plutôt que de le remplacer. Il existe des réparateurs de téléphone qui sont qualifiés pour faire le travail. Ils peuvent réparer tout type de smartphone et même changer les pièces défectueuses.

En plus de bénéficier d'une garantie, vous bénéficierez de certaines prestations gratuites comme le changement d'un écran ou d'une batterie par exemple. La réparation permet de donner une seconde vie à votre téléphone qui aura toujours les mêmes fonctionnalités. C'est également plus économique de faire réparer le téléphone que d'en acheter un nouveau. Vous devez penser à l'achat d'un nouvel appareil seulement en dernier recours : lorsque l'ancien est totalement inutilisable et qu'il n'y a plus d'autres options possibles.

Au lieu de le jeter, vous pouvez aussi le faire recycler. Pour cela, nous vous conseillons de vous renseigner sur les points de ramassage des déchets dans votre lieu de résidence. Si vous envisagez d'acheter un nouvel appareil en remplacement de l'ancien, ne pensez pas immédiatement au neuf. Tournez-vous vers les téléphones d'occasion qui ont les mêmes performances et les mêmes fonctionnalités que les téléphones neufs. C'est aussi une manière de faire d'importantes économies.

téléphones reconditionnés

Quels sont les défis auxquels sera confronté le secteur de la high-tech ?

Le développement durable est au cœur des préoccupations. Il occupe la première place des défis auxquels le secteur high-tech est confronté. Il s'agit pour les industriels de la high-tech de créer un environnement de travail hétérogène qui favorise un avenir durable. Avec l'amenuisement des ressources non renouvelables, il faudrait créer une nouvelle chaîne d'approvisionnement. Les industries doivent aussi chercher des alternatives aux matières premières non renouvelables. Concevoir des appareils plus durables et respectueux de l'environnement doit être l'objectif principal. En effet, les entreprises doivent réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Si cela est vrai pour les autres domaines de l'économie, cela l'est encore plus pour le secteur technologique. L'intelligence artificielle, la science des données et les innovations technologiques ont un rôle majeur dans la pollution. Ils peuvent de plus contribuer grandement à réduire les émissions de carbone et trouver des solutions aux problèmes environnementaux. Par ailleurs, le succès de ce secteur est fondé sur l'innovation technologique. Dans un milieu en constante évolution, les industries high-tech doivent constamment innover pour rester concurrentielles. Il importe pour ces industries de trouver des solutions qui leur permettent de répondre aux exigences du marché tout en misant sur l'économie verte.