start-up

Lancement d’une entreprise : trois stratégies opérationnelles indispensables

Créer sa propre structure est bien plus qu’un « simple » projet professionnel. Il s’agit véritablement d’une aventure entrepreneuriale et humaine.

Mais, comme toute aventure, cela n’est pas sans risques. Pour éviter les faux pas, préparation et organisation sont les maîtres mots.

Si l’on s’en tient au site officiel des Chambres de Commerce et d’Industrie, il y a plusieurs stratégies opérationnelles indispensables pour réussir le lancement de son entreprise.

Le marketing et la communication

Une fois les services / produits développés, une question essentielle s’impose : comment les faire connaître ?

Créer une entreprise c’est bien, mais développer sa notoriété, et en même temps son chiffre d’affaires, c’est encore mieux. Ainsi, le marketing et la communication sont des sujets phares puisqu’ils permettront de booster votre croissance. Deux choix s’imposent alors  : internaliser ou externaliser.

La première option fonctionne à condition d’avoir une vision précise de votre stratégie communication et marketing ainsi que les ressources pour l’appliquer. Par exemple, une stratégie de référencement naturel pourrait être proposée afin de vous positionner en première place des moteurs de recherches.

Si l’on en croit les dires d’experts comme l’agence de content marketing, Panda SEO, cela vous permettra « de briller pour atteindre les objectifs de croissance », mais si cette approche n’est pas totalement adaptée à vos objectifs et budget, les résultats ne correspondront pas aux attentes.  Maxence Gotte

C’est pour cela que l’option « externaliser sa stratégie communication et marketing » peut être une bonne carte à jouer. Communiquant et marketeur sont des métiers à part entière et, si toutes les compétences ne sont pas réunies dans une entreprise, il peut être pertinent d’aller les chercher à l’extérieur.

Comme le souligne l’agence Manae Business, cela vous permettra de vous « concentrer sur votre cœur de métier, gagner du temps et économiser des ressources ». Marion Villand

Le RH et le management

L’entreprenariat est un domaine ou l’expérience, le savoir-faire ou encore la stratégie sont des éléments clés. Mais l’humain est également un point à ne pas négliger. Et pour cause, pour développer votre activité, vous allez (très probablement) avoir besoin de main d’œuvre.

C’est donc un sujet primordial à définir quand vient le moment de lancer votre activité. Allez-vous avoir besoin de salariés ? Ou plutôt de freelances ?

Quels sont les expertises dont votre structure a impérativement besoin ? Qui sera en charge de les manager ? Ce sont des questions opérationnelles indispensables puisqu’elles vont apporter des réponses indispensables au bon fonctionnement de votre entreprise. Cette dernière aura impérativement besoin d’une organisation interne claire, explicite et compréhensible par tous, clients comme partenaires.

L’organisation juridique, sociale et fiscale de votre structure

Dernier point, et pas des moindres, les questions juridiques, sociales et fiscales restent indispensables pour le bon fonctionnement de votre entreprise.  Quel statut pour votre entreprise ?

C’est une question phare puisqu’elle va contribuer au bon lancement de votre activité. Cela va également impacter de nombreux éléments administratif ou comptables. En fonction du statut choisi, vos interlocuteurs ne seront également pas les mêmes.

«  Nombreux sont les projets pouvant être entrepris et en fonction, les organismes officiels vont varier ». C’est pourquoi il peut être recommandé de faire appel  à des spécialistes afin de profiter d’un accompagnement personnalisé. Mais, surtout, pour être certain(e) de faire les bons choix en fonction de son projet.

Facebook
Twitter