Sign in / Join

Tout savoir sur l'impression 3D de prothèses auditives

L'ouïe est un sens essentiel pour l'homme, toutefois, il peut arriver pour certaines raisons que des gens s'en retrouvent dépourvus ou qu'ils ne puissent plus en profiter de façon optimale. C'est pour remédier à cela que les prothèses auditives ont vu le jour. Cet appareil peut être conçu de différentes façons, notamment par impression 3D. Nous vous présentons les étapes de cette conception des prothèses suivant ce mode opératoire.

La conception d'un fichier 3D

La même prothèse auditive ne peut pas convenir à tout le monde. Ainsi, avant d'en créer une grâce à une imprimante 3D professionnelle, il est nécessaire de faire un scan au laser de l'oreille de la personne pour qui on conçoit la prothèse auditive. Cela permet de recenser tous les détails de sa morphologie afin de pouvoir créer une prothèse qui s'y adapte parfaitement.

A lire en complément : Toner compatible ou d'origine : que choisir ?

Après cela, on peut alors passer à la conception d'un fichier 3D représentant la forme qu'elle devra adopter. Il existe différents logiciels pour vous faciliter la tâche. Certains sont payants et d'autres sont gratuits. L'important est de choisir un logiciel performant, facile à comprendre et tout aussi simple à manipuler.

La superposition des couches de matière

Il existe de nombreuses méthodes pour l'impression de prothèses auditives. La superposition des couches de matière fait partie des plus anciennes. Dans ce procédé, on peut se servir de différents matériaux. Il suffit d'introduire le matériau, qui est souvent présenté sous la forme d'une bobine, à travers une buse d'extrusion.

A découvrir également : Comment faire une réparation IPhone soi-même ? 

Cette dernière étant chauffée, elle fait fondre le matériau qui se dépose alors par couche superposée sur le plateau d'impression. Grâce au fichier 3D qui aura été transmis à l'imprimante, la buse d'extrusion déposera le matériau fondu sur le plateau d'impression de sorte à donner forme à la prothèse auditive, couche par couche.

prothèses auditives impression 3D

La solidification par la lumière

Cette méthode d'impression se sert d'un rayonnement laser. Le principe est très simple. On n'a pas besoin de buse ou de fil de bobine, mais d'un laser et d'un bac à photopolymère liquide. Ce dernier est une substance qui se durcit sous l'action d'une lumière ultraviolette et qui montre des différenciations entre la partie durcie, exposée à la lumière, et celle qui ne l'est pas.

Grâce au fichier 3D qui lui aura donné tous les détails, l'imprimante va alors diriger le laser dans le bac de photopolymère liquide de sorte à y créer la prothèse auditive. Celle-ci passera alors dans un autre bac, au fur et à mesure, jusqu'à ce que l'on obtienne tous les détails.

L'impression 3D par liage de poudre

Encore appelé SLS (Selective Laser Sintering), ce procédé d'impression utilise aussi un rayonnement au laser. Cependant, il s'agit ici d'un rayonnement laser très puissant qui sert à fondre et à fusionner une poudre à des endroits bien définis par le fichier 3D. La poudre utilisée est en fait du polyamide, qui est une variété de nylon.

Après le durcissement de la première couche, une nouvelle couche sera étalée puis durcie. Cette dernière sera reliée à la première. Le processus est répété jusqu'à ce qu'on obtienne la pièce finale, c'est-à-dire la prothèse auditive. Celle-ci est ensuite séparée de la poudre libre puis dépoussiérée avec une brosse. On s'occupe alors de la poncer à la main pour parfaire les derniers détails.